Donald Trump condamné à remettre les déclarations de revenus aux procureurs

0

Donald Trump a reçu l’ordre de la Cour suprême des États-Unis de remettre ses déclarations de revenus et autres dossiers financiers aux procureurs de New York.

L’ancien président américain refuse de publier les documents depuis plusieurs années, malgré un précédent selon lequel les candidats à la présidentielle devraient le faire.

Un tribunal inférieur avait précédemment jugé que les dossiers étaient pertinents pour une enquête criminelle.

La décision ne signifie pas nécessairement que les fichiers seront rendus publics.

Les documents financiers devraient être fournis à titre de preuve à un grand jury pour être examinés en secret, et ne pourraient que plus tard devenir publics dans le cadre d’un acte d’accusation.

Un grand jury est mis en place par un procureur pour déterminer s’il y a suffisamment de preuves pour engager des poursuites. Le jury est doté de pouvoirs d’enquête et peut émettre des assignations à comparaître pour contraindre les gens à témoigner.

La décision de la Cour suprême américaine est un coup dur pour M. Trump, qui mène une bataille juridique pour protéger ses dossiers d’un grand jury depuis des mois.

En juillet dernier, la Cour suprême a décidé que les dossiers financiers de M. Trump pouvaient être examinés par les procureurs de New York.

Mais les avocats représentant M. Trump ont contesté cette décision, suggérant que le dossier du tribunal était « extrêmement large » et émis de mauvaise foi.

Lundi, le tribunal a rejeté l’argument des avocats.

Selon les médias américains, c’était la dernière opportunité pour l’ancien président, qui a quitté la Maison Blanche le mois dernier avant l’investiture du président Joe Biden, de garder les archives privées.

M. Trump a constamment nié les actes répréhensibles et a qualifié l’enquête sur ses affaires fiscales de « chasse aux sorcières ».

Dans une déclaration lundi, M. Trump a accusé les procureurs de New York de l’avoir injustement ciblé et a déclaré que la Cour suprême « n’aurait jamais dû laisser cette » expédition de pêche « se produire ».

Quel est le contexte?

Le procureur du district de Manhattan, Cyrus Vance, un démocrate, tente depuis des mois d’obtenir huit ans de déclarations de revenus personnelles et commerciales de M. Trump.

M. Vance a enquêté sur des allégations concernant le paiement de l’argent silencieux avant l’élection présidentielle de 2016 à deux femmes qui ont déclaré avoir eu des relations sexuelles avec M. Trump.

Le procureur de district a déclaré que les déclarations de revenus et les dossiers financiers étaient pertinents pour l’affaire.

Il est allégué que les paiements ont été effectués par l’ancien avocat de M. Trump, Michael Cohen, à la star de cinéma pour adultes Stormy Daniels et à l’ancienne mannequin Playboy Karen McDougal.

M. Trump nie que les affaires se soient déroulées et a qualifié la décision de la Cour suprême de juillet dernier de « purement politique ».

Les avocats de M. Vance ont déclaré plus tard que l’enquête s’étendrait au-delà des prétendus paiements de silence.

Ils ont cité des articles de journaux sur une prétendue fraude bancaire et d’assurance à la Trump Organization et le témoignage du Congrès de Cohen, qui a déclaré que l’ancien président dévaloriserait ses actifs en tentant de réduire ses impôts.

M. Trump, qui a hérité de l’argent de son père et est devenu promoteur immobilier, est le premier président depuis Richard Nixon dans les années 1970 à ne pas avoir rendu ses déclarations de revenus publiques.

Leave A Reply

Your email address will not be published.