La sénégalité dans le cousinage

0
La culture n’a jamais été violente à moins que la nouvelle génération abandonne ses repères et néglige ses origines. La culture c’est la paix.
Le cousinage et la fraternité sont antérieurs aux religions et à la vie politique au Sénégal. N’acceptons pas d’être divisés par les hommes politiques égoïstes et opportunistes.
Un diola n’a jamais osé versé le sang de son cousin sérère. Un sérère ne doit jamais penser faire du mai à un diola. Toutes les ethnies ont toujours cohabitées en paix. Chaque nom de famille est rattaché à un autre nom qui lui sert un pacte de cousinage. C’était ça notre Sénégal d’hier. Et la nouvelle génération ne doit pas détruire cette beauté qui nous lie.
Kékendo et Ndéfleng sont contraints de vivre en paix au nom du pacte social et des liens de parenté qui les lient.
Ce qui nous lie est plus fort que nos ambitions personnelles. La sénégalité dans la nation , une réalité et non un rêve.
Leave A Reply

Your email address will not be published.