Report des élections locales: du calendrier républicain aux calendes grecques

0
Des reports sans aucune date certaine avec toujours la même formule alambiquée:
« Les élections locales se tiendront « au plus tard »….
Comprenez bien, le « au plus tard » signifie juste se rapprocher au maximum de la fin du mandat des députés pour imposer un couplage locales-législatives avec comme arguments les contraintes budgétaires, le Corona, les criquets, les inondations…
En réalité, Macky Sall ne veut pas perdre quelques grandes régions et villes stratégiques comme Dakar, Guediawaye (Aliou Sall), Pikine (Timbo), Saint louis (Mansour Faye) lors de ces élections intermédiaires.
Toute dynamique de victoire de l’opposition signifierait en effet la fin définitive de son rêve de troisième mandat et surtout la chute de son dauphin par défaut.
Imaginez le gâchis démocratique et financier qui guettent le Sénégal. Moins de 18 mois après le couplage des élections locales et législatives (si elles se tiennent un jour), le nouveau président issu de la présidentielle de 2024 va provoquer de nouvelles élections législatives et locales pour se donner une majorité confortable pour gouverner.
Macky Sall ne va pas résoudre les problèmes des sénégalais d’ici 2024, il sera lui-même le PROBLÈME que les citoyens devront résoudre.
Leave A Reply

Your email address will not be published.